Rivages en guerre
30,00 €
Le littoral du département de la Manche dans la Grande Guerre, 1914-1918. Avec 355 kilomètres de côtes, la Manche se classe au 5e rang des 26 départements métropolitains littoraux français. À la veille de la Grande Guerre, elle compte deux ports principaux, Cherbourg et Granville. Étape transatlantique et port militaire, Cherbourg accueille aussi pour ces raisons les principales industries du département. Son arsenal construit 41 sous-marins entre 1906 et 1914. Granville demeure le port de la grande pêche. Si, en 1913, l'activité est en déclin, les inscrits maritimes y représentent encore 9 % de la population. Ailleurs, quelques ports secondaires tels que Regnéville-sur-Mer, Port-Bail, Diélette, Saint-Vaast-la-Hougue, Barfleur ou Carentan vivent du cabotage, du transport de passagers en direction des îles Anglo-Normandes ou de l'importation de denrées alimentaires et de matières premières. Ailleurs, c'est le tourisme balnéaire qui est en plein développement et avec lui de nombreuses activités. Julouville est ainsi créée en 1881 et Granville inaugure son casino en 1911. Le littoral manchois influence donc aussi bien les activités que les infrastructures et, sans doute, détermine-t-il également les mentalités et les comportements des individus.

format : 240 x 320 mm
164 pages
isbn : 978-2-8151-0305-3
Couverture souple à rabats, dos carré, collé, cousu

Recevez cet article quand il paraîtra :


quantité :  
PANIER
thématiques : histoire
catégorie : livre

____________________________________________________________________________________________
du même auteur :
____________________________________________________________________________________________
de même thématique :

© OREP 2010 - 2017      mentions légales    plan du site   droits étrangers   contact