La Normandie américaine
série limitée :  15,00 €  >  12,00 €     20 % de réduction 
L'enthousiasme des Normands pour les forces anglo-américaines risque de s'inverser proportionnellement à la durée de notre séjour en Normandie. Cet extrait d'un rapport de la Ire Armée américaine, rédigé dès l'été 1944, est clair et sans concession. Il rend compte d'une vérité qui n'a pas tardé à s'imposer : dès le deuxième jour de sa présence sur un sol étranger, toute force de libération devient une force d'occupation. Pourtant, quand on évoque les semaines qui ont suivi le Débarquement, ce sont des images de liesse et d'enthousiasme collectifs qui s'imposent... En réalité, passée cette allégresse des premiers jours, c'est une phase de cohabitation forcée qui a commencé. Or, entre des Américains entièrement dévoués à la victoire définitive sur le nazisme et des populations très éprouvées par les combats qui ne souhaitaient rien d'autre qu'un retour rapide à la paix, le choc psychologique et culturel ne pouvait qu'être fort. Épuration parfois expéditive, réquisition de main-d'oeuvre locale, trafics en tous genres... Autant d'aspect méconnus ou occultés de cette période, qui n'ont cessé au fil des jours de creuser le fossé entre les parties en présence, et que la consultation des archives de l'armée américaine et des témoignages oraux nous permet de mieux évaluer. La thèse d'histoire contemporaine de Stéphane Lamache porte sur « Les conséquences de la présence américaine en Normandie à la Libération ».

format : 140x210 mm
192 pages
isbn : 978-2-03-584822-2
Couverture souple

Recevez cet article quand il paraîtra :


quantité :  
PANIER
catégorie : livre

____________________________________________________________________________________________
du même auteur :
____________________________________________________________________________________________
de même thématique :

© OREP 2010 - 2017      mentions légales    plan du site   droits étrangers   contact